, , , , , ,

CONDAMNATION INTERNATIONALE DES VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME DE L’IRAN.

he UN High Commissioner condemned the execution in Iran.

The human rights situation in Iran has been appalling for years. Despite calls from international organizations for the regime to end its policies of suppression in the country, it can only be acknowledged that the situation continues to get worse.

Le jeune homme a été arrêté puis condamné à mort pour un crime qu’il aurait commis alors qu’il n’avait pas 18 ans. Selon le Haut-Commissaire, le processus judiciaire qui a suivi son arrestation et qui a conduit à sa condamnation à mort a été “profondément vicié”.

Début avril, Danial Zeinolabedini, une autre personne mineure au moment de son crime présumé, a été exécutée. Il avait été transféré à la prison de Miandoab dans la province de l’Azerbaïdjan occidental et a été sévèrement battu avant d’être exécuté.

Et samedi dernier, le 18 avril, des informations indiquent que Majid Esmailzadeh, un autre enfant délinquant, a été exécuté à la prison d’Ardabil, dans la province du même nom.

Le Haut Commissaire a déclaré que l’exécution de ces enfants délinquants allait à l’encontre des lois internationales sur les droits de l’homme. Elle a déclaré que les experts et plusieurs organismes des Nations Unies “avaient clairement indiqué à maintes reprises que l’imposition de la peine de mort pour les délits commis par des personnes de moins de 18 ans au moment de l’infraction était strictement interdite”.

La Haut-Commissaire a également souligné que son bureau s’était entretenu à plusieurs reprises avec le gouvernement iranien à ce sujet, mais que rien n’avait changé. «C’est à la fois regrettable et, étant donné l’illégalité manifeste de ces actions, répréhensible. Je réitère mon appel aux autorités iraniennes pour qu’elles honorent leurs obligations internationales en matière de droits de l’homme, arrêtent immédiatement toutes les exécutions de mineurs et commuent toutes ces condamnations à mort. »

adcali.com 27 Avril 2020