Iran, dans Infos des Femmes: prisonnière politique Golrokh Iraee bannie de Qarchak à la prison d’Amol

La prisonnière politique Golrokh Iraee a été bannie à la prison d’Amol, dans la province de Mazandaran, au nord de l’Iran, après être retournée à la prison de Qarchak. Elle avait été interrogée par les services de renseignements du Corps des gardiens de la révolution (pasdaran) pendant 43 jours dans le quartier 2A de la prison d’Evine à Téhéran.

La prisonnière politique Golrokh Iraee a été violemment transférée de la prison de Qarchak après une descente d’une vingtaine de gardiens de prison dans le quartier 8 de la prison Evine de Téhéran, le 13 décembre 2020, envoyée au quartier 2A des services de renseignement des pasdarans.

Elle a été renvoyée à la prison de Qarchak le dimanche 24 janvier 2021. On lui a dit qu’elle ne pouvait pas avoir de carte téléphonique pour appeler sa famille. Dimanche soir, elle a été envoyée en exil à la prison d’Amol, dans la province de Mazandaran, au nord de l’Iran. Amol est l’une des villes qui a subi le plus grand nombre de victimes du COVID-19 pendant la pandémie.

Pendant ses 43 jours de détention au quartier 2A de la prison d’Evine, aucune nouvelle n’a été communiquée sur son état de santé et ses conditions de détention. Les autorités de la prison d’Evine ont nié qu’elle était détenue dans le quartier 2A et ont intimidé sa famille.

Golrokh Iraee et son mari, Arash Sadeqi, ont été arrêtés à leur domicile le 24 octobre 2016. Sans avoir reçu de convocation écrite, ils ont été emmenés à la prison d’Evine. Elle a été condamnée à un an de prison pour “propagande contre l’État” et à cinq ans pour “insulte au caractère sacré” en écrivant une histoire jamais publiée contre la lapidation.

Le prisonnier politique Arash Sadeqi, qui souffre d’un cancer, est détenu à la prison de Gohardasht (Rajaishahr) sans recevoir de traitement médical approprié. Il purge une peine de 19 ans de prison.

Après une grève de la faim de 81 jours, Golrokh Iraee a finalement été libéré de prison le 8 avril 2019, après avoir purgé sa première peine, mais a dû verser une caution pour sa nouvelle peine de prison. Peu de temps après, Mme Iraee a été à nouveau arrêtée et conduite à la prison de Qarchak pour y purger sa peine de 3 ans et 7 mois de prison.

women.ncr-iran.org/fr

Adcali.com January 29, 2021