, , , ,

Iran : Dix fois plus de femmes victimes du Sida en deux ans.

Le nombre de femmes victimes du sida a été multiplié par dix ces deux dernières années en Iran. Dans une interview le 19 mai, Minou Mohraz, responsable du Centre de recherche sur le sida, a annoncé que « le nombre de femmes souffrant du sida augmente chaque année.

Même au cours des deux dernières années, le nombre de victimes du sida chez les femmes a augmenté de dix fois. » (khabaronline.ir – 19 mai)

Auparavant, Hamidreza Fat’hi, chef du Département de la prévention de la toxicomanie au ministère de la Santé, avait déclaré que « le nombre de femmes toxicomanes augmente rapidement ».

Sida : le lot des enfants de prostitués et enfants prostitués

D’après l’aveu public , vice-ministre iranien de la Santé, cette immense population est aussi privée de tout service sanitaire et médical. Les infections de tout genre sont parmi les maladies les plus courantes de cette population. Du coup, beaucoup d’enfants contractent par exemple le sida soit par leurs mères déjà porteuses du virus soit par les viols ou tout simplement par leur activité rémunératrice la plus connue, à savoir : la fouille dans les déchets hospitaliers à la recherche des matières recyclables.

D’après les autorités, seulement dans les taudis de la capitale iranienne les mères pour la plupart sans-abri, prostituées et droguées donnent naissance en moyenne chaque mois à 120 enfants dont beaucoup meurent à la naissance faute de soins et de nourritures. Ceux qui échappent à la mort sont vendus et en tout cas recyclés dès leurs plus jeunes âges dans le trafic de drogues et la prostitution enfantine. Dans un rapport publié en novembre dernier, le ministère iranien de la Santé a avoué que la progression du VIH parmi les « enfants de la rue » est 45 fois plus élevée que chez les personnes adultes. Selon le même rapport, 15% de ces enfants sont drogués et 5% d’entre eux se droguent par l’injection.

Ce n’est donc pas un hasard, en dépit du silence assourdissant des autorités, si le nombre des droguées et des malades du sida est en constante progression en Iran, tandis que baisse parallèlement l’âge de la prostitution et de l’addiction aux drogues. D’après les statistiques, les prostituées de moins de 30 ans constituent 10% des drogués du pays.

ADCALI.COM 26 Mai 2018

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *