, ,

Iran: Les dirigeants de Téhéran sont ” désespérés “

Certains responsables de la République islamique se sont laissés influencer par ” les campagnes médiatiques ” et sont ” désespérés “, dit le chef des Gardiens de la révolution
La menace d’une éventuelle intervention militaire américaine ” n’est pas très sérieuse “, a affirmé vendredi 27 juillet 2018, le chef des Gardiens de la révolution, dans un entretien avec l’Agence officielle de presse Fars, avant d’ajouter que ” les faiblesses et les menaces intérieures sont bien plus sérieuses “.

” Le problème de la gestion du pays ” est un problème majeur qui est dû à ” une vision occidentale et une façon de penser libérale ” dans l’administration, a encore dit Mohammad Ali Jafari, dans le même entretien.

Le chef des Gardiens de la révolution a également reconnu que certains responsables de la République islamique se sont laissés influencer par ” les campagnes médiatiques ” et sont ” désespérés “.

Ces aveux arrivent juste après les menaces proférées la veille par le Général Qasem Soleimani, le chef de la Force Qods, l’unité d’élite des Gardiens de la révolution pour les opérations extraterritoriales, de frapper les forces américaines dans la Mer Rouge.

” La Mer Rouge n’est plus sécurisée pour la présence des Américains “, avait dit jeudi 26 juillet 2018, le Général Qasem Soleimani lors d’une intervention dans la ville d’Hamedan, dans le nord de l’Iran.

” Je me tiendrai tout seul devant toi “, a ajouté le chef de la Force Qods, en s’adressant au président américain, Donald Trump.

Certains responsables de la République islamique se sont laissés influencer par ” les campagnes médiatiques ” et sont ” désespérés “, dit le chef des Gardiens de la révolution
La menace d’une éventuelle intervention militaire américaine ” n’est pas très sérieuse “, a affirmé vendredi 27 juillet 2018, le chef des Gardiens de la révolution, dans un entretien avec l’Agence officielle de presse Fars, avant d’ajouter que ” les faiblesses et les menaces intérieures sont bien plus sérieuses “.

” Le problème de la gestion du pays ” est un problème majeur qui est dû à ” une vision occidentale et une façon de penser libérale ” dans l’administration, a encore dit Mohammad Ali Jafari, dans le même entretien.

Le chef des Gardiens de la révolution a également reconnu que certains responsables de la République islamique se sont laissés influencer par ” les campagnes médiatiques ” et sont ” désespérés “.

Ces aveux arrivent juste après les menaces proférées la veille par le Général Qasem Soleimani, le chef de la Force Qods, l’unité d’élite des Gardiens de la révolution pour les opérations extraterritoriales, de frapper les forces américaines dans la Mer Rouge.

” La Mer Rouge n’est plus sécurisée pour la présence des Américains “, avait dit jeudi 26 juillet 2018, le Général Qasem Soleimani lors d’une intervention dans la ville d’Hamedan, dans le nord de l’Iran.

” Je me tiendrai tout seul devant toi “, a ajouté le chef de la Force Qods, en s’adressant au président américain, Donald Trump.

adcali.com 29 juillet 2018

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *