, ,

Iran: Quelque 350 mariages de fillettes de moins de 15 ans dans le sud de l’Iran en un an…

Les mariages de filles de moins de 15 ans s’élève à 350 dans la province de Bouchehr dans le sud de l’Iran pour la période allant de mars 2017 à mars 2018, qui correspond à l’année iranienne.

Selon les services du recensement cette province, il y a également eu 7 mariages de filles de moins de 10 ans au cours de la même période.

Bien que les lieux d’enregistrement de ces mariages n’aient pas été spécifiés dans le registre de la province de Bouchehr, les mariages de filles de moins de 15 ans ont lieu essentiellement dans les zones rurales ou dans des endroits où les gens adhèrent fortement aux coutumes traditionnelles.

D’après les données enregistrées par les services du recensement de la province de Bouchehr, le nombre de mariages de filles de moins de 15 ans pour la période allant de mars 2016 à mars 2017 était de 234.

Les provinces du Sistan-Baloutchistan, de l’Azerbaïdjan occidental et de Kermanchah détiennent des records nationaux avec environ 4 000 mariages de filles de moins de 15 ans par an selon le site du Club des Jeunes Journalistes, le 5 juillet 2018.

Plus tôt, dans une interview publiée par l’agence PANA, une chercheuse sociale avait expliqué que puisque ces jeunes filles n’ont pas reçu d’information du planning familial, elles sont confrontées à des grossesses multiples et à des accouchements à intervalles rapprochés, sans respecter les normes minimales d’hygiène et, par conséquent, leur santé est sérieusement compromise. Elle a dit que les conséquences des mariages de filles de moins de 15 ans sont notamment l’augmentation des risques de décès en couches, les grossesses non désirées, l’empoisonnement pendant la grossesse et le cancer du col de l’utérus.

Partagez
adcli.com 8 juillet 2018.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *