Journée des associations, à Cergy-Pontoise

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

Le samedi 5 septembre 2009, la Journée des associations s’est  déroulée, dans le Parc de la Préfecture, à Cergy. Comme chaque année, depuis six ans, ADCALI participe à cet événement. Durant cette journée, j’ai réfléchi aux différences entre notre première participation en 2004, et celle d’aujourd’hui. Je dois dire qu’en 2004, personne n’avait entendu parler d’ADCALI, et cela n’avait rien d’étonnant car cela faisait à peine un an que l’association avait été crée. Mais ce qui m’a vraiment surprit, c’est le fait que la plupart des personnes qui sont venus voir notre stand en 2004, avait très peu entendu parler de l’Iran, et le peu de gens qui en avait entendu parler, avait une vision très contrastée par rapport à ce pays riche en histoire et en culture.

 

Par ailleurs, certaines personnes connaissaient l’Iran et sa culture, à travers l’image véhiculée par le régime iranien, c’est-à-dire d’un point de vue criminel et terroriste, l’Iran des mollahs d’aujourd’hui. 

 

De plus, ils percevaient l’Iran comme un pays réellement arriéré et réactionnaire, le régime tenta de modifier cet image, en instaurant la personnalité plus que fourbe du mollah Khatami, chargé de donner une autre image de l’Iran, mais en vain, la supercherie ne dura pas longtemps, nous le voyons aujourd’hui avec Ahmadinejad.

 

Cette année la situation n’était plus la même. La plupart des visages étaient connues, nous nous reconnaissions mutuellement. Beaucoup s’arrêtaient à notre stand et nous saluer ou encore nous poser des questions. Certains sur les cours de persan que nous avions organiser, d’autres, des prochains événements culturels, ou encore des informations sur les récents soulèvements populaires en Iran, d’autres personnes, sur le sort des réfugiés iraniens, du camp d’Ashraf fortement réprimés par les forces irakiennes, pour le compte de la République Islamique d’Iran.

 

La plupart était surpris par la vue du magnifique mais aussi triste tableau représentant le martyr de Neda en pleine rue, et des photos des milliers d’Iraniens à travers le monde, (Paris également) qui ont commémorés sa mort.

 

Sans hésitation, les citoyens français l’a reconnaissait en tant que symbole, du courageux soulèvement du peuple iranien, pour la démocratie. Maintenant, non seulement plus personne ne considère les mollahs iraniens comme symboles de ce pays, mais au contraire ils les voient comme les ennemis du peuple iranien et de sa culture millénaire.

 

L’autre point sur lequel je souhaitais revenir, est que la plupart des visiteurs de notre stand, étaient pris de stupeur, en voyant l’affiche représentant la répression du régime iranien, dans un premier temps en Iran et se perpétuant jusqu’en Irak. En effet, les photos ressemblantes pour ne pas dire étonnamment similaires, de la répression du peuple iranien à Téhéran, sont mises en lumière et comparées à celles du camp de réfugiés iraniens, regroupant la principale opposition au régime des mollahs, située en Irak ( voir photo ci-dessous). 

 

 

En découvrant cette affiche, les visiteurs se rendaient très bien compte que la répression du régime fondamentaliste iranien n’a pas de frontière. Un jour en  Argentine, un autre en Irak, le lendemain au Liban ou en Afghanistan, ou encore en d’autres lieux et places dans le monde, se dévoilant à travers l’explosion de sites religieux, islamiques ou non, avec les viols d’hommes et de femmes, les emprisonnements, les tortures, les tueries dans leur pays, ou en Irak.

 

 

 

Tous les visiteurs partageaient avec nous, la douleur de notre peuple malgré le fait qu’ils vivent dans un pays démocratique aux bases solides, ces gens-là comprenaient avec émotion notre douleur mai aussi notre résistance. 

 

Je souhaite ici  faire référence à un visiteur français qui m’a paru très intrigant, tenant des propos inattendus et inappropriés voire déplacés, c’est pourquoi j’ai envie de le partager avec vous.

 

Ce monsieur qui avait beaucoup d’informations sur l’Iran, plus particulièrement avec un parti pris, d’une certaine manière il tentait obstinément de me convaincre que les opposants au régime iranien, comme je le pense, ne combattent pas les mollahs seulement pour l’instauration de la démocratie dans leur pays, mais au contraire ils sont sous l’influence des Etats-Unis et de leur hostilité envers l’Iran, et comme le dit le régime iranien, ils sont soutenus par les Etats-Unis.

 

Je ne pense pas que les propos de cet individu étaient innocents ou encore qu’il était naïvement sous l’influence de la propagande du régime iranien. En effet, la ligne directrice de ses propos était très claire, depuis 30 ans, nous les Iraniens, avons senti le venin de la complaisance avec les mollahs, à même notre peau. Tout cela ne nous est pas inconnu…

 

Les propos de cet individu me font mal au cœur, moi qui vis en France pour la démocratie, pays, que j’ai choisi comme mon deuxième pays.

 

Mon sentiment est que cette personne a suivi un stage très spécial, sous la direction d’un organisme, par le passé, concernant l’Iran et  ses opposants.

 

Néanmoins ce jour-là, j’ai vu tellement de démonstrations de cette Démocratie, le Parc de la Préfecture en débordait, que finalement ce cas isolé, dernièrement cité, minimisait son importance.

 

Je peux notamment citer la présence du Maire de Cergy, Monsieur Dominique Lefebvre et de ses adjoints, qui durant toute la journée avaient une attitude amicale avec les associations présentes. J’ai également remarqué l’étonnante augmentation du nombre des associations, en particulier des associations d’origine étrangère, et issus de la diversité.

 

En 2004, il y avait au grand maximum environ 300 stands d’associations à Cergy, mais cette année les 800 stands étaient largement dépassés. Et cela montre que comme partout, la démocratie, en dépit de ses détracteurs les plus virulents, a ouvert et continuer sa voie, et c’est le point d’espoir de tous les peuples oppressés, en particulier pour nous les Iraniens qui résidons en France. 

 

La Présidente 

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *