L’artiste Atena Farghadani, à l’article de la mort

 

 

13 avril 2015, http://www.amnesty.ch –  L’artiste iranienne Atena Farghadani, prisonnière d’opinion, a été hospitalisée et pourrait se trouver à l’article de la mort après plusieurs semaines de grève de la faim. Amnesty International exhorte les autorités iraniennes à la libérer immédiatement et sans condition.

 

 

D’après son avocat, la jeune peintre et militante de vingt-huit ans a été transférée de la prison de Gharchak à l’hôpital le jeudi 26 février 2015, à la suite d’une attaque cardiaque et d’une brève perte de connaissance.

  

Elle a cessé de s’alimenter le 9 février, refusant également le sucre et le sel, pour protester contre son maintien en détention et les mauvais traitements qui lui étaient infligés à la prison de Gharchak, à Varamin (au sud de Téhéran), où elle était incarcérée avec des personnes condamnées pour des crimes graves. À l’hôpital, elle a refusé d’être placée sous perfusion.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *