, ,

«L’Iran ne peut pas se permettre une guerre ouverte dans la région»

Ce sont les Gardiens de la révolution, et plus précisément la force Al-Qods, qui est présente en Syrie pour défendre le régime de Bachar al-Assad. Ils comptent à leur côté de nombreuses milices chiites, notamment des Afghans et des Pakistanais. «Ceux-ci servent de chair à canon, alors que les Iraniens se voient confier des postes à responsabilité», remarque le chercheur à l’International Institute for Strategic Studies Clément Therme. Les estimations varient, mais les milices chiites compteraient au maximum 100 000 combattants, quand le nombre des Gardiens est évalué entre 5 000 et 10 000.

Depuis quelques années, un homme incarne cette politique régionale du régime Iranien : le général Qasem Soleimani, à la tête de la force Al-Qods.

Voir le texte complet sur le lien ci-dessous:

http://www.liberation.fr/planete/2018/05/10/l-iran-ne-peut-pas-se-permettre-une-guerre-ouverte-dans-la-region_1649258

adcali.com 13 Mai 2018

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *