, , ,

Nahid Shaghaghi, membre du Women’s Charity Group, arrêtée violemment chez elle,

Par Iran HRM Dernière mise à jour le 19 mai 2019

La militante des droits des femmes Nahid Shaghaghi a été arrêtée chez elle le 15 mai 2019 pour des raisons inconnues.

Le même jour, Kaveh, le frère de Shaghaghi, écrivait sur sa page Instagram: «Nahid nous a appelés ce matin [le 15 mai 2019] pour lui dire que des agents de la sécurité se trouvaient à sa porte.»

«Quand je suis arrivé chez elle, j’ai vu que la porte était cassée et que personne n’était à la maison. Nous ne savons pas où elle se trouve ni même qui l’a arrêtée. Nous sommes allés à la prison d’Evine et à son poste de police local pour lui demander ce qui lui était arrivé, mais nous n’avons reçu aucune information. Nous sommes inquiets », a ajouté Kaveh.

Les forces de sécurité ont fait irruption chez elle et ont brutalisé Nahid Shaghaghi et l’ont emmenée dans un lieu inconnu.

Le 16 mai, la chaîne de VIW sur l’application de messagerie Telegram a rapporté que Shaghaghi était interrogé dans le quartier 209 de la prison d’Evin, sous le contrôle du ministère du Renseignement iranien.

Nahid Shaghaghi est un membre éminent du groupe de charité Voice of Iranian Women (VIW), impliqué dans les opérations de secours et d’assistance lors des récentes inondations dévastatrices dans le sud-ouest de l’Iran.

Elle défend activement les droits des femmes et des enfants depuis quelques années. Le 8 mars 2019, elle a prononcé un discours à Téhéran à l’occasion de la Journée internationale de la femme sur les racines de la violence à l’égard des femmes.

Trois semaines avant l’arrestation de Shaghaghi, un autre membre de VIW, Akram Nasirian, a été arrêté par des agents de sécurité non identifiés à Téhéran.
Avant son arrestation, Nasirian avait également travaillé dans les régions du pays touchées par les inondations.

Elle est également détenue dans le quartier 209 de la prison d’Evine, qui serait accusée de «promotion du non-respect du hijab» et de «trouble à l’opinion publique», sans pouvoir consulter un avocat.
Envoyer des commentaires

adcali.com 19 mai 2019

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *