, , , ,

Prisonniers politiques Iran : La fille d’une prisonnière retrouve son père au Royaume-Uni/

The New-York Times – Londres – Trois ans et demi après son arrestation violente avec sa mère dans un aéroport de Téhéran, Gabriella Zaghari-Ratcliffe, 5 ans, la fille de la prisonnière Nazarin Zaghari-ratcliffe, a retrouvé son père en Grande-Bretagne, jeudi soir.

Sa mère, Nazanin Zaghari-Ratcliffe, citoyenne irano-britannique, est toujours dans une prison de Téhéran. Mme Zaghari-Ratcliffe est en détention depuis 2016. Gabriella et elle ont été arrêtées à l’aéroport alors qu’elles s’apprêtaient à rentrer chez elles à Londres après avoir rendu visite à sa famille en Iran.

Richard Ratcliffe, un citoyen britannique, l’époux de Mme Zaghari-Ratcliffe a confié avoir retrouvé sa fille en personne pour la première fois depuis qu’elle était toute petite.

« Gabriella est arrivée tard dans la nuit, un peu incertaine en voyant ceux dont elle ne se souvenait que par téléphone », a déclaré M. Ratcliffe dans un communiqué. Il avait été régulièrement en contact téléphonique et vidéo avec sa fille tout au long de son séjour en Iran, où elle vivait avec la famille de sa mère.

« Maintenant, elle dort paisiblement à côté de moi. Et je ne fais que la regarder », a-t-il dit. « Ce fut un long chemin pour parvenir à la ramener à la maison, avec des obstacles jusqu’au bout.

Les photographies montrent que M. Ratcliffe et sa fille qui s’embrassent et se sourient après son arrivée. Mais la réunion a été douce-amère, a-t-il déclaré dans sa déclaration, car Gabriella ne pourra plus rendre visite à sa mère.

Mme Zaghari-Ratcliffe, directrice de programme à la Thomson Reuters Foundation, a été accusée de complot en vue de renverser le gouvernement iranien, accusation que la fondation et sa famille ont catégoriquement rejetée. Elle a finalement été condamnée à cinq ans de prison.

Gabriella, qui avait 2 ans à l’époque, a initialement eu son passeport confisqué par les autorités iraniennes, a déclaré son père lors d’un entretien précédent, mais celui-ci le lui a été rendu. L’ambassade d’Iran en Grande-Bretagne a affirmé que Gabriella était libre de rentrer en Grande-Bretagne à tout moment.

Mais M. Ratcliffe a déclaré que sa fille était restée en Iran avec la famille de Mme Zaghari-Ratcliffe pour ne pas s’éloigner de sa mère. Elle a été autorisée à rendre régulièrement visite à sa mère en prison.

M. Ratcliffe et son épouse ont entamé une grève de la faim cet été peu après le cinquième anniversaire de leur fille pour attirer l’attention sur leur cas. Ils considéraient l’anniversaire de Gabriella comme une étape importante car ils souhaitaient tous les deux qu’elle puisse commencer ses études en Grande-Bretagne avec ses camarades.
Tulip Siddiq, la députée du district où vivait Mme Zaghari-Ratcliffe, a joué un rôle de premier plan dans la demande de sa libération. Elle a qualifié la décision de ramener Gabriella, « une décision qu’aucune famille ne devrait avoir à prendre ».

« Il est réconfortant de voir Gabriella réunie avec son père après 1 300 jours en Iran, mais cela a été déchirant pour elle de se voir séparée de sa mère, Nazanin », a déclaré Mme Siddiq dans un communiqué. Elle a exhorté l’Iran à libérer Mme Zaghari-Ratcliffe.

Mme Siddiq a noté que la santé et le bien-être mental de Mme Zaghari-Ratcliffe étaient précaires. « Nazanin est au point de rupture », a-t-elle déclaré.

M. Ratcliffe a remercié l’ambassade de Grande-Bretagne et le ministère iranien des affaires étrangères d’avoir « aidé à aplanir tous ces derniers blocages » pour assurer le retour de sa fille. Mais il a souligné que le calvaire de sa femme était loin d’être terminé.

L’ambassade d’Iran à Londres n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

« Bien sûr, le travail ne sera pas terminé tant que Nazanin ne sera pas rentrée à la maison », a déclaré M. Ratcliffe. « Ce fut un douloureux au revoir pour Nazanin et toute sa famille. Mais nous espérons que ce retour au pays ouvrira la voie à un autre.

adcali.com 15 Octobre 2019

Lire plus:
https://www.csdhi.org/index.php/actualites/prisonniers-politiques/13212-iran-la-fille-d-une-prisonniere-retrouve-son-pere-au-royaume-uni

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *