, , , ,

Répression Un autre athlète iranien refuse de rentrer en Iran et demande l’asile.

Un athlète iranien de para-tir-à-l ’arc a demandé l’asile aux Pays-Bas, a annoncé mercredi 4 septembre le président de la Fédération de tir à l’arc (IAF) de la République islamique d’Iran.

L’agence de presse iranienne ISNA a déclaré à Gholamreza Shabani Bahar : « Malgré nos efforts, Pourya Jalalipour hésite à rentrer en Iran. »

Pourya Jalalipour, déjà qualifié pour les prochains Jeux olympiques de Tokyo, a quitté le camp iranien en juillet dernier lors du Championnat du monde de tir à l’arc aux Pays-Bas.

Le président de l’IAF, qui accompagnait la partie iranienne aux Pays-Bas, a déclaré à l’agence de presse officielle, Fars : « Nous ne pouvons pas garder les athlètes enchaînés et menottés. Un athlète devrait avoir le sens du patriotisme. »

Plus tôt en 2018, un membre de l’équipe nationale iranienne de basketball en fauteuil roulant, Saman Balaghi, avait également demandé l’asile à la fin du Championnat du monde à Hambourg, en Allemagne.

Les autorités de la République islamique demandent aux athlètes iraniens de ne pas rivaliser avec les athlètes israéliens et de laisser une garantie bancaire avant de les autoriser à voyager à l’étranger.

Pendant ce temps, tous les athlètes iraniens sont sous haute surveillance lors des compétitions à l’étranger.

Néanmoins, des dizaines d’athlètes iraniens ont réussi à « disparaître » et à demander plus tard l’asile.

Pas plus tard que la semaine dernière, le médaillé d’or de judo, Saeid Mollaei, a disparu lors du Championnat du monde de judo à Tokyo pour refaire surface en Allemagne.

Dans un entretien exclusif avec Radio Farda, le judoka âgé de 27 ans a déclaré que les autorités iraniennes lui avaient ordonné de se retirer des Championnats du monde de judo afin d’éviter de se battre contre un athlète israélien.

Saeid Mollaei a perdu un match dans l’indifférence évidente de ne pas affronter un judoka israélien. La Fédération internationale de judo a confirmé l’annonce de sa demande d’asile et exprimé son soutien à Mollaei.

Cette semaine, Mohammad Mohammadi Barimanlou, médaillé de bronze en judo, a décidé de prendre sa retraite puisqu’il devait affronter un judoka israélien lors de l’actuel championnat international de judo.

Source : Radio Farda

adcali.com 8 septembre 2019

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *