Posts

, , ,

Représentant le régime des mollahs à Paris.

Mohammad JAVAD ZARIF, LE MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DU RÉGIME DES MOLLAHS SERA À PARIS, CE VENDREDI 23 AOÛT.

Mohammad Javad Zarif représent d’un gouvernement qui en fait le deuxième pays appliquant le plus la peine de mort dans le monde et Zarif et le porte-parole de ce régime qui depuis début juin a exécuté plus de 70 prisonniers. Sous la présidence de Rohani, 3600 personnes ont été exécutées. Un régime qui prononce de façon permanente des peines cruelles comme amputer les mains, crever les yeux, fouetter et autres châtiments cruels. – La présence de Zarif viole les valeurs que la France représente, à savoir les droits humains et la démocratie et connu pour les trois slogans fondamentaux de la Révolution française liberté, égalité et fraternité.
Son voyage à Paris et dans le pays des droits de l’homme, C’est une insulte aux familles des prisonniers politiques exécutés. Nous condamnons vivement cette visite. Zarif doit être traduit devant une juridiction internationale.

ADCALI Asso le 21 août 2019
Read more

, , ,

JAVAD ZARIF, le ministre des affaires étrangères du régime des mollahs sera à Paris, ce vendredi 23 août.

Il représente un gouvernement à la pointe de l’exécution et de l’assassinat de son peuple dans le monde: que fait-il vraiment en France, berceau des droits de l’homme, de la liberté et de la démocratie!?

ADCALI.COM 21,08,2019

, ,

CFDT – CGT – FSU – Solidaires – Unsa: Cinq syndicats français condamnent la répression en Iran.

La seule réponse des autorités de la République Islamique aux revendications des travailleurs iraniens est l’arrestation et l’emprisonnement des syndicalistes, des activistes et des forces démocratiques qui les soutiennent, déplore le communiqué en commun de cinq syndicats français
La seule réponse des autorités de la République Islamique aux revendications des travailleurs iraniens est l’arrestation et l’emprisonnement des syndicalistes, des activistes et des forces démocratiques qui les soutiennent, déplore le communiqué en commun de cinq syndicats français
Cinq syndicats français (CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa) ont condamné dans un communiqué de presse en commun, la répression des travailleurs en Iran. Voici le texte intégral de ce communiqué qui date du 31 janvier 2019:

L’aggravation de la situation générale des salariés iraniens les a conduits à entreprendre, depuis plusieurs semaines, des campagnes de protestations et de revendications. Ils exigent une amélioration de leurs conditions de travail et de vie et veulent en finir avec les salaires trop bas et le non-paiement de ceux-ci durant des mois.

Les mobilisations les plus significatives sont les grèves des travailleurs de la sucrerie de Haft-Tapé et de l’Aciérie d’Ahvaz, situées au sud du pays, qui sont soutenues par toute la population.

Les enseignant(e)s protestent également, dans tout le pays, pour obtenir des salaires décents, en particulier pour les contractuels.

La seule réponse des autorités de la République Islamique est l’arrestation et l’emprisonnement des syndicalistes, des activistes et des forces démocratiques qui les soutiennent. C’est le cas de messieurs Habibi, Abedi, Behesthi, Mardani et bien d’autres enseignants. Des syndicalistes, dont Ismaïl Bakhshi, Ali Néjati ainsi que l’étudiante et activiste civique Sépideh Gholian ont été arrêtés et torturés. Après leur libération conditionnelle, S. Gholian et I. Bakhshi ont dénoncé la torture subie lors de leur séjour en prison. Cela leur a valu d’être de nouveau arrêtés et détenus dans un endroit gardé secret.

Afin de les discréditer, les autorités de la justice et du renseignement ont diffusé, via le réseau de télévision d’État, leurs « aveux » enregistrés en prison, sous la torture. En utilisant les méthodes répressives inacceptables dignes d’un temps qu’on croyait appartenir à l’histoire, la République tient les opposants sous la menace permanente, les accusant d’être à la solde des étrangers et en contact avec les opposants du régime vivant à l’étranger. Cette répression vise à créer une atmosphère de peur, pour dissuader toutes celles et tous ceux qui voudraient lutter pour les revendications justes dans ce pays.

Nous, syndicats français, condamnons avec force, ces actes insupportables et appelons le régime iranien à respecter les conventions internationales ratifiées par son gouvernement.

Autrement, nous interviendrons, aux côtés des organisations internationales dont nous sommes membres, auprès de l’Organisation internationale du travail.

Nous exigeons la libération, sans conditions et sans délai, de tous les syndicalistes, enseignants, et activistes arrêtés. L’utilisation de la torture doit être bannie.

Une soirée de solidarité avec les travailleurs en lutte et les syndicalistes emprisonnés sera organisée le Mardi 26 février, à 19h, à la Bourse du travail de Paris.

adcali.com, 12 février, 2019

, ,

Solidarité avec le peuple iranien…

Manif. à Paris
Vendredi 8 février
Place Denfert-Rochereau à 14h00
Soutenez le soulèvement en Iran !

adcali.com 5 février 2019

PARIS: MANIFESTATION CONTRE LES VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME EN IRAN LES MOLLAHS.

ppel à une grande manifestation le vendredi 8 février 2019 contre les violations graves et massives des droits humains en Iran et les agissements terroristes du régime iranien sur le sol européen contre

Cette initiative est soutenue par plusieurs maires d’arrondissement de Paris et de nombreuses associations de défense des droits humains.

Vendredi 8 février 2019
Rassemblement
Place Denfert-Rochereau
14h00

Marche vers l’esplanade des invalides
Clôture de la manifestation à 18h

, , ,

Paris: Manifestation contre les violations des droits de l’homme en Iran Les mollahs.

ppel à une grande manifestation le vendredi 8 février 2019 contre les violations graves et massives des droits humains en Iran et les agissements terroristes du régime iranien sur le sol européen contre

Cette initiative est soutenue par plusieurs maires d’arrondissement de Paris et de nombreuses associations de défense des droits humains.

Vendredi 8 février 2019
Rassemblement
Place Denfert-Rochereau
14h00

Marche vers l’esplanade des invalides
Clôture de la manifestation à 18h

adcali.com 19 janvier, 2019

, ,

L’attaque contre la communauté iranienne à Paris a par Le gouvernement iranien et par les ordres de Khamenei et Rohani، enfin a été confirmé …

L’inaction face au terrorisme sans entrave des mollahs, dont les diplomates sont directement impliqués, laisse la porte ouverte à la poursuite des crimes commis par le régime théocratique. Par conséquent, l’Union européenne et tous les pays européens doivent adopter une politique décisive. L’expulsion de tous les agents de Renseignement du régime, ceux qui travaillent dans des portefeuilles diplomatiques, ou ceux qui travaillent en tant que journalistes ou homme d’affaires, ou au sein d’autres associations de couverture, fait partie de cette politique. Les ambassades et les représentations du régime devraient être fermées et les ambassadeurs européens devraient être rappelés d’Iran.

adcali .com 2 Octobre 2018

En savoir plus sur les liens ci-dessous:

https://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/10/02/attentat-dejoue-de-villepinte-des-avoirs-iraniens-geles_5363334_3218.html

https://www.francetvinfo.fr/monde/terrorisme-djihadistes/attentat-dejoue-a-villepinte-une-source-diplomatique-francaise-accuse-l-iran-d-avoir-commandite-le-projet-teheran-dement_2967109.html

https://www.nouvelobs.com/monde/20181002.OBS3281/assadi-l-espion-iranien-qui-voulait-commettre-un-massacre-en-france.html

https://www.20minutes.fr/societe/2347023-20181002-attentat-dejoue-villepinte-teheran-veut-dissiper-malentendu-paris

http://www.leparisien.fr/faits-divers/attentat-dejoue-a-villepinte-l-allemagne-va-extrader-un-diplomate-iranien-01-10-2018-7907664.php#xtor=AD-1481423551

,

Paris demande à ses diplomates de différer leurs voyages en Iran.

PARIS (Reuters) – La France recommande à ses diplomates et représentants de reporter tout voyage en Iran en raison de risques sécuritaires et d’un “durcissement “ des autorités iraniennes après l’attentat déjoué de Villepinte, apprend-on mardi dans un document consulté par Reuters.

La France recommande à ses diplomates et représentants de reporter tout voyage en Iran en raison de risques sécuritaires et d’un “durcissement ” des autorités iraniennes après l’attentat déjoué de Villepinte, apprend-on mardi dans un document consulté par Reuters. /Photo d’archives/REUTERS/Philippe Wojazer
En juillet, un “attentat terroriste” contre un rassemblement de l’opposition iranienne à Villepinte, près de Paris, a été déjoué grâce à l’arrestation à Bruxelles d’un couple d’origine iranienne en contact avec un diplomate iranien, interpellé en Allemagne. Téhéran a démenti toute implication et accusé le parti d’opposition présumé visé, les Moudjahidines du peuple, d’avoir monté toute l’affaire.

“Dans un contexte bilatéral marqué par les suites de l’affaire de Villepinte, les autorités iraniennes laissent supposer par leurs comportements un durcissement de leurs positions à l’égard de notre pays, ainsi que de certains partenaires”, prévient le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères dans une note de service datée du 20 août.

Ces instructions ont également été transmises à d’autres services de l’Etat français.

“Compte tenu de risques sécuritaires avérés ainsi que cela a déjà été le cas dans le passé, il est demandé à l’ensemble des agents du ministère, qu’ils soient issus de l’administration centrale ou des postes, de différer jusqu’à nouvel ordre et sauf impératif de service, tout projet de voyage en Iran, notamment pour des raisons touristiques ou linguistiques”, souligne Maurice Gourdault-Montagne.

Sollicité, le Quai d’Orsay n’a pas souhaité faire de commentaire sur cette note et n’a pas dit si des mesures de rapatriement des familles du personnel diplomatique en Iran avaient été décidées. L’ambassade d’Iran à Paris n’a pas fait de commentaire.

Tout durcissement des relations entre Paris et Téhéran est susceptible d’avoir des implications plus larges pour le pays, Paris demeurant l’un des plus vifs défenseurs de l’accord sur le nucléaire iranien de 2015, dont Donald Trump a retiré les Etats-Unis en mai dernier.

En dépit des tentatives européennes pour atténuer l’effet du rétablissement progressif des sanctions américaines en Iran et convaincre leurs entreprises d’y rester, de nombreux groupes, au premier rang desquels les Français Total, PSA et Renault ont d’ores et déjà confirmé cet exode.

La note met en évidence l’érosion de la confiance de Paris envers Téhéran, à l’heure même où Emmanuel Macron a réaffirmé lundi son attachement à l’accord sur le programme nucléaire iranien et prévenu que “la France saura(it) prendre ses responsabilités sur le sujet iranien sans complaisance mais en maintenant un dialogue étroit avec nos partenaires”.

Adcali.com 28 AOÛT 2018

, , ,

Iran : Mobilisation des associations iraniennes dans 20 villes du monde.

Aujourd’hui 25 AOÛT 2018
Alors que les manifestations populaires se poursuivent depuis le début de l’année et continuent d’ébranler le régime islamiste en Iran, la diaspora se mobilise pour le changement de régime vers la démocratie.

Le rassemblement intitulé « 30e anniversaire du massacre de 30 000 prisonniers politiques en Iran – les racines et perspectives du soulèvement », est organisé dans une vingtaine de ville à l’initiative d’associations iraniennes en Europe et en Amérique du Nord. L’événement relié en multiplex sera accompagné d’un appel au gouvernement occidentaux pour cesser la politique de complaisance vis-à-vis de la théocratie iranienne et de reconnaitre le droit du peuple de s’affranchir du joug d’un des pires dictatures du 21 siècle.

Des représentants des communautés iraniennes et des dignitaires politiques et sociaux de différents pays prendront la parole notamment à Paris, Londres, Berlin, Stockholm, Amsterdam, Rome, Oslo, Bruxelles, Ottawa, Vancouver, Bucarest, Helsinki, Gutenberg, Stuttgart, Aarhus (Danemark). Les survivants du massacre de 1988 et les proches des victimes partageront leurs témoignages avec les participants lors de l’évènement qui débutera à 17h (heure de Paris). Mgr Jacques Gaillot et Patrick Kennedy, ancien membre du Congrès américain et fils du feu sénateur Edward Kennedy, seront au nombre des participants au rassemblement de Paris.

Ces associations iraniennes de la diaspora sont composées de différentes couches de la société iranienne, notamment les jeunes, les étudiants, les technocrates, les entrepreneurs, les hommes d’affaires, les universitaires, ainsi que les femmes militantes pour l’égalité et le renversement de la dictature misogyne des mollahs.

88 personnes parlent à ce sujet
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Le rassemblement international des associations iraniennes débutera à 17h00 à Paris © 4freedominiran
Ce rassemblement simultané s’inscrit dans le cadre d’une campagne internationale visant à demander à l’ONU d’enclancher une enquête sur le massacre de 1988 et de mettre fin à l’impunité des autorités impliquées dans la terrible tuerie. Selon les ONG, le massacre de 1988 est l’un des cas les plus flagrants de crimes contre l’humanité après la Seconde Guerre mondiale.

Jusqu’à présent, aucune enquête internationale indépendante n’a été menée sur le massacre et les coupables n’ont pas eu à répondre de leurs actes. Les auteurs de ce massacre comptent actuellement parmi les plus hauts responsables du régime et participent directement à la répression des manifestations antigouvernementales qui secouent le pays. Amnesty International a récemment mis en garde contre les efforts du régime pour détruire les preuves de ce massacre, notamment certaines fosses communes.

Le rassemblement international des associations iraniennes peut être suivi simultanément en persan, en anglais, en français et en arabe sur le lien suivant : http://www.iranfreedom.org/fr/

adcali.com 25 AOÛT 2018